Aide à la parentalité

Accueil/ Aide à la parentalité

Aides financières

Cliquez ici.

L’association des Parents d’Elèves du Lycée Van Der Meersch

L’association des parents d’élèves du lycée Van Der Meersch accompagne la scolarité de nos élèves

-en prêtant, recouvrant et renouvelant les manuels scolaires.

– en organisant ventes et tombola pour financer les voyages scolaires.

– en finançant des projets artistiques et culturels.

– en récompensant les mentions et certifications des élèves méritant inscrits à l’APE.

Pour entrer en contact:

Permanence au lycée Van Der Meersch le mercredi matin.

Mail: cathy.carrette@bbox.fr

 

L’assistante sociale du lycée Van der Meersch

Pauline REMMERIE
Assistante sociale
Service social en faveur des élèves

 

Lycée Van Der Meersch, ROUBAIX

Tel: 03.20.89.43.43 (vendredi matin)

Harcèlement

Deux numéros utiles existent à destination des victimes de harcèlement et de leurs familles.

Le 32 20, numéro vert national pour signaler le harcèlement à l’école, est fermé jusqu’à nouvel ordre mais avec un report automatique des appels vers le numéro académique.

0800 200 000, Net Ecoute, reste activé du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h. Net Ecoute est le numéro vert national destiné aux enfants et aux adolescents confrontés à des problèmes dans leurs usages numériques. Au-delà de l’écoute et du conseil, il peut aider dans des délais très courts, au retrait d’images ou de propos blessants, voire à la fermeture de compte le cas échéant. Les professionnels de l’éducation peuvent également s’adresser directement à Net Ecoute.

Juridiquement, le harcèlement scolaire est un délit (art. 222-33-2-2 du code pénal) passible de un à trois ans d’emprisonnement et de 15 000 à 45 000 euros d’amende. L’utilisation d’un service de communication au public en ligne ou par le biais d’un support numérique est une circonstance aggravante.

 

Tout adulte informé d’une situation de cyber-violence dont serait victime un élève doit en informer le chef d’établissement. Si les faits sont susceptibles de constituer un délit, le chef d’établissement est tenu de faire un signalement au procureur de la République sur  le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale.